Rejoins

La foire aux bestiaux #5 : Alexandre Mendy

372e Mendy de l’histoire de la Ligue 1, le cousin de Benjamin, Bernard, Frédéric et Nampalys aura la lourde tâche de succéder à Mana Dembélé en tant que doublure officielle du duo Privat-Briand.

Alexandre Mendy est né un 20 mars, comme Baïssama Sankoh. Il est d’origine sénégalaise, comme Mustapha Diallo. Assurément, un chic type. Sudiste assumé, le jeune Alexandre écume les clubs de la région : Sporting Toulon, AS Cannes puis OGC Nice, où il signe en 2013 à l’âge de 19 ans. Tel un bon footballeur qui se respecte, il prend les échelons les uns après les autres : CFA avec la réserve des Aiglons, National (Strasbourg), Ligue 2 (Nîmes), avant de goûter aux joies de la Ligain avec Nice.

Barré en attaque par des joueurs aussi talentueux qu’Hatem Ben Arfa, Valère Germain, Alassane Pléa ou Paulin Puel, Alex Mendy doit se contenter des miettes (contrairement à ce que son physique imposant pourrait laisser penser). Il parvient tout de même à inscrire la bagatelle de 6 buts en 21 bouts de matchs (toutes compétitions confondues), dont un retentissant doublé contre ses futurs coéquipiers en 8e de finale de la prestigieuse Coupe de la Ligue.

Outre le doublé d’Alex, cette rencontre restera dans les annales du club pour le pénalty foiré par Jonas Lössl et la spéciale dédicace du Kop Rouge à Gwen Tagrenmer (notez que la présence des mots « annales » et « Gwen Tagrenmer » dans la même phrase n’est que fortuite). Mais surtout, elle inspirera à notre Beber national une des plus belles anecdotes de l’histoire des intersaisons guingampaises, relayée par les plus grands médias internationaux, à l’image de l’Écho de l’Armor et de l’Argoat (spéciale dédicace @GaelArcuset) :

Desplat profitera également de cette conférence de presse pour envoyer un gros taquet à la presse locale. A commencer un célèbre quotidien mayennais dont nous tairons le nom (qui commence par Ouest et qui finit par France), qui a eu le malheur de qualifier la venue de Mendy de « recrue surprise ». Inutile de rappeler l’immense déception des lecteurs en découvrant que Lionel Messi n’a pas signé à Guingamp…

Alexandre Mendy semble d’ailleurs entretenir un rapport particulier avec la presse. Il y a quelques semaines, son nom figurait dans une liste de joueurs sanctionnés pour avoir parié sur des matchs de foot, aux côtés de plusieurs de ses anciens coéquipiers niçois (Valère Germain, Kévin Gomis, Olivier Boscagli), mais également des ex-guingampais (Jérémy Pied, Cédric Carrasso). Le passage de l’OGCN à EAG s’est donc fait tout naturellement.

Sa suspension étant désormais purgée, Alexandre Mendy va enfin pouvoir démontrer toute l’étendue de son talent et marcher sur les traces de ses idoles : Ronaldo, Zlatan Ibrahimovic et Filippo Inzaghi.

inzaghi-zlatan-3

Le rouge & noir leur allait plutôt bien.

BONUS : une séance de péno avec Alex, Bodmer et Cardinale. Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir.

Article ecrit par Bastien

Diallo akbar.