Rejoins

Gwengampão do Brasil

Partager

Ah le Brésil. Son soleil, ses plages de sable fin jonchées de bikinis, sa samba, ses Auriverdes aux diminutifs les plus improbables (« Chupa Cabana de Oliveira Caïpirinha de Santos Oliveira Junior » dit « Chupinho » – joueur fictif).

Depuis une dizaine d’années il ne sont que 6 footballeurs à avoir rejoint la route de l’Argoat pour y découvrir Guingamp. Ah Guingamp, son crachin, son Trieux, son… euh… sa place de La Plomée. De l’exotisme pour tout Sud Américain qui se respecte !

Coup d’œil sur ces 6 Breizh’Ilens.

6 joueurs : 3 TOPão  (Edu, Saad, Marçal) 3 FLOPinho (William, Gilmar, Vivian).

________________________________


Eduardo Ribeiro dos Santos (att 07-09)

Avant de devenir le légendaire double buteur en finale de la Coupe de France face aux voisins Rennais, « Edu » évolue pendant 5 saisons dans le championnat Helvète du côté des Grasshopers de Zurich. Un temps également convoité par le club Allemand du FC Cologne, il pose ses valises en janvier 2007 alors que le club peine en Ligue 2. Malgré de trop récurrentes blessures, il plante une trentaine de buts en 75 apparitions. Il restera cependant toujours lié à l’histoire du club en égalisant puis en ajoutant le second but lors de la finale au Stade de France en mai 2009, offrant ainsi son premier trophée aux Guingampais (qui évoluent alors en L2). Après quelques saisons à Lens, Ajaccio, Metz, il retourne au « pays » où il évolue depuis 2014 au River Atletico Cube.

Bilan : 75 matches (31 buts).

 


Felipe Patavino Saad (déf 07-10)

Dans la catégorie « joueur intelligent » le vainqueur est Felipe Saad ! Débarqué en Bretagne en juillet 2007, alors évoqué du côté du *club dont on ne prononce jamais le nom* (indice : Ty Zef), Felipe pose finalement ses valises à Roudourou [cf : ITW]. Discret, calme, il s’impose alors comme patron dans la défense des R&N. Nombre de supporters retiennent la photo lors de la victoire en Coupe de France, posant avec un demi drapeau Breton et un demi drapeau Brésilien, et oui, le Breizh’Il ! Après environ 90 matches sous nos couleurs il tente sa chance à Evian, puis Ajaccio et Caen. Felipe évolue actuellement au RC Strasbourg où il se bat pour la montée en Ligue 1.

Bilan : 88 matches.

 


Fernando Marçal de Oliveira (déf 16-?)

Débarqué cette saison dans les tous derniers instants du Mercato, aligné d’entrée et acclamé lors de son match plein face aux Marseillais, Marçal est l’une des révélations de notre bonne vieille Ligue 1 en cette première partie de saison. Peu utilisé à Lisbonne, un p’tit séjour en Turquie à Gaziantiepspor, ce footballeur est prêté par les Portugais du Benfica, chipé au nez et à la barbe des Bastiais. Le défenseur latéral gauche éblouit par ses percussions (ainsi que sa couleur capillaire)  et ses passes décisives. Arrivé sur la pointe des pieds, il marche littéralement sur notre championnat. Malheureusement prêté sans option d’achat, il ne serait pas étonnant de le voir rejoindre une grosse écurie l’été prochain… Sauf si nos chers dirigeants désirent dépenser plusieurs Reais et le conserver pour combler les supporters.

Bilan : 17 matches – saison en cours.

 

________________________________

 


William Junior Sales de Lima Souza (att 08)

Bon. Que dire. William arrive à Guingamp en janvier 2008. Lui qui change de club tous les ans, avec des passages en Corée du Sud et au Portugal notamment, cet attaquant ne restera pas dans les annales du club. Après quelques apparitions et un ratio frappe cadrée/but proche du néant, il sera libéré et retournera au Avai FC dans le championnat Brésilien. Club où il évolue actuellement, après avoir bourlingué dans 6 autres clubs Brésiliens depuis, et un passage à Al-Khor au Qatar.

Bilan : 17 matches (1 but).

 


Gilmar Silva Santos (att 09-10)

Auréolé de son statut de meilleur buteur du championnat Brésilien à mi-saison, Gilmar débarque alors comme un ovni lors de l’été 2009. Joueur méconnu (voir inconnu) ayant auparavant porté le maillot du prestigieux FC Santos (avant de se faire une pige au Japon), Gilmar se profile alors comme LE buteur tant attendu en remplacement d’Eduardo. Mais « compatriotes » ne signifiant pas « le même talent », ce fantôme des terrains sera prêté lors de la descente du club, avant de se faire licencier en novembre pour « faute grave » (et un abandon de poste, un !). Ce dernier s’étant probablement perdu dans la nature, ou kidnappé par des extraterrestres qui sait. Depuis ses 4 petits buts sous le maillot Guingampais, il semble que sa dernière apparition date de 2013 au ABC Futebol Clube, quelque part… au Brésil.

Bilan : 13 matches (4 buts).

 


Mathéus Vivian Coradini (déf 13-14)

Alors que le PAOK Salonique vient de résilier son contrat (et BIM les Grecs – C’est gratuit, juste en souvenir de l’Europa League), Mathéus arrive à Guingamp en janvier 2013. A 31 ans et déjà des passages en Allemagne et en Espagne notamment, il joue avec parcimonie sous nos couleurs. Il part pour le Doubs et le FC Sochaux où il foule les terrains de Ligue 2 depuis 2014.

Bilan : 7 matches.

 

________________________________

 


Anderson Andrade Antunes

AAA, comme l’Association des Amateurs d’Andouillette. Eté 2009, les membres du forum des « Vieux Cons de Guingamp » décident de monter une supercherie, un mini-buzz, dans ce climat estival de rumeurs et d’intox concernant les transferts. Ainsi vint l’idée de repérer sur le Net un joueur Brésilien ayant déjà connu les joutes de championnats étrangers, et possible recrue (imaginaire) de l’En Avant. Après de nombreux échanges en catimini afin de mettre en place leurs pions, aidés bien évidemment par l’impatience des forumistes du site officiel… Surgit cette rumeur d’un attaquant Brésilien, ayant évolué au Japon, agrémenté par des sources officielles (vidéos) et officieuses (Wiki, fausse interview en ligne). Bref, repris par la presse, il faudra une semaine et le démenti du boss Noël le Graet pour mettre fin à cette intox, finalisée par les Vieux Cons postant une photo du joueur arborant un nez rouge.

NDLR : Anderson aura quand même évolué une saison (2010-2011) à La Valette (Malte) et tente de marquer des buts dans le championnat Nippon depuis 2014.

 

En évoquant ces chers Brésiliens il était important de prendre des nouvelles de l’un d’eux. Mais qui de plus légitime qu’un vainqueur de la Coupe de France pour étayer cet article ? C’est donc avec gentillesse que notre TOPão Felipe Saad a répondu à nos quelques questions.

 

 

Q1 : Bonjour Felipe, tu fais partie des chouchous du club, comment-es tu arrivé à l’En Avant (en 2007) alors que tu étais pressenti du côté de Brest ?

Par l’intermédiaire d’un agent franco-portugais, pour faire un essai. Je suis arrivé à l’aéroport de Brest et je pensais moi-même que j’allais jouer à Brest. Sans parler un mot de français, je voyais la ville de Brest s’éloigner et avec des gestes j’ai commencé à communiquer avec l’intendant de l’EAG qui me conduisait (Loïc, malheureusement décédé depuis.) Là j’ai commencé à comprendre que j’allais à Guingamp.

 

Q2 : Bon, j’imagine que le 9 mai 2009 reste une date importante dans ta carrière, d’où est venue cette idée de brandir ce drapeau « Breizh Ilien » ?

Je voulais rendre hommage à la région qui m’a accueilli et je voulais comme tous les Brésiliens lorsqu’ils gagnent un titre, montrer le drapeau brésilien. Donc, j’ai trouvé cette solution. Cela a été plus que réussi car on m’en parle encore aujourd’hui .

 

Q3 : Depuis 10-12 ans il n’y a eu « que » 6 Brésiliens à jouer sous les couleurs « Rouge & Noir, » est-ce difficile pour un de tes compatriotes d’évoluer en campagne Française ? (la langue, le mode de vie, la météo…) 

Malheureusement, ce ne sont pas tous le Brésiliens qui réussissent leur adaptation (adoption dans mon cas.) Aujourd’hui, je vois que le Brésilien qui est à Guingamp (ndlr : Marçal) s’en sort plutôt pas mal et je suis content pour lui et pour le club !

 

Q4 : Quels sont les joueurs/staff avec qui tu es resté en contact ? Et as-tu déjà été contacté par un joueur (Brésilien/Sud Américain ?) afin de se renseigner sur le club ?

Oui, j’ai été contacté par un joueur qui a signé et un autre qui n’a pas signé. J’ai été obligé de ne donner que des bons renseignements, car c’était la vérité ! J’ai passé trois années formidables à Guingamp. J’ai été beaucoup en contact avec Eduardo pendant qu’il habitait en France. Malheureusement, maintenant qu’il habite au Brésil, on a perdu un peu le contact.

 

Q5 : Quelles sont les anecdotes, les confessions dont tu pourrais nous faire part sur ton expérience Guingampaise ? (rituels dans les vestiaires, du chambrage, des clashs…)

La veille de la finale de Coupe de France 2009, un joueur était persuadé qu’il allait être remplaçant parce qu’un joueur avait craché involontairement sur sa chaussure pendant l’entraînement. Il était persuadé que c’était de mauvaise augure. Et il a bien été remplaçant le lendemain.

 

Q6 : Avant de te souhaiter une bonne saison avec les Strasbourgeois, peux-tu laisser un petit mot en portugais pour les supporters Guingampais ?

Uma vez Guingamp, sempre Guingamp! Pra vida inteira ! Abraços 🇧🇷

[Entretien réalisé en janvier 2017. Merci à Felipe pour sa disponibilité, et bonne saison à lui.]

Article ecrit par Pick

Tombé dedans lors d'un Guingamp/Bordeaux en 1995, posé sur la butte de terre qui officiait à la place de la Lat'Ouest. Membre 'historique' des Vieux Cons. Passionné par la musique du Diable depuis toujours... Make some fuckin' noise !

  • Passon

    Magnifique Anderson Andrade Antunes, magnifiques Vieux Cons.

  • Romuald Le Merrer

    Je viens de vérifier, il avait fait 1 match et 6 minutes… Je ne devais pas avoir Bein ce jour-là XD