Rejoins

La foire aux bestiaux #8 : Fernando Marçal

La Foire aux Bestiaux profite de la trêve internationale pour vous présenter la dernière recrue estivale de l’En Avant. Le côté gauche de la défense guingampaise étant fragilisé par des blessures à répétition, le club a décidé de recruter un latéral gauche brésilien, chose n’étant plus arrivée depuis Felipe Saad. Bem-Vindo a Fernando Marçal !

L’En Avant a donc été contraint de démarrer la saison sans véritable arrière gauche de métier, Angoua jouant l’intérim à Monaco en chatouillant quelques tibias monégasques. Guingamp a pu débuter son match face à l’OM, le 21 Août dernier, avec un homme dont s’était le métier : Fernando Marçal. Ce brésilien de 27 ans est alors prêté une saison par le club de Benfica.

Tout le monde s’est alors demandé qui est cet inconnu qui nous vient d’un club jouant fréquemment la coupe d’Europe. Fernando Marçal de Oliveira, comme tous les brésiliens, à son nom à rallonge. Il a a été formé au Brésil (Corinthians, Grémio) sans jamais avoir l’occasion de jouer en première division.  En 2010, il s’engage alors en D3 portugaise (oui, ça fait rêver.) Grâce à de bonnes performances, Marçal s’engage en Liga NOS, au CD National, où pendant 4 saisons il va devenir un des meilleurs arrières gauche du pays. Il signe en 2015 à Benfica où il sera prêté en Turquie à Gaziantepspor.

Les dirigeants du Benfica ne comptant toujours pas sur lui, Fernando Marçal pose ses valises en terres bretonnes et a très vite été adopté par le Roudourou. Après quelques secondes de jeu face à l’OM, il chauffe déjà le public. Ce rôle d’ambianceur de stade est traditionnellement joué par Mus’ Diallo qui a accepté de travailler en binôme pour l’occasion.  Marçal joue aussi au foot et se met tout le public dans la poche au terme d’un match où il réalise une prestation remarquable pour un mec tout fraîchement débarqué et à court de rythme.

La semaine suivante, Marçal confirme sa performance face à Nancy en distribuant deux galettes pour ses nouveaux coéquipiers en tant que « Breizhillien. » L’En Avant l’emporte 2-0 grâce à ses deux passes décisives !

Messi ? Bitch, please ! Une vraie patte gauche, c'est ça.

Messi ? Bitch, please ! Une vraie patte gauche, c’est ça.

En très peu de temps, il est devenu le chouchou des supporters Guingampais affichant déjà 3 passes décisives à son compteur. Il séduit l’ensemble des supporters par ses montées et son aisance technique. Paraîtrait que Steph’ Carnot a déclaré que pour réaliser une grande saison il faut un brésilien dans son équipe. (Ne s’applique pas pour Gilmar et William Souza.)

Les abonnés de la tribune présidentielle, du haut de leur moyenne d’âge de 75 ans prononcent son nom « Martial.» Peut-être que ça viendra d’ici la fin de saison mais eux aussi, bien qu’intransigeant sur la performance des joueurs, l’ont rapidement adopté.


Article ecrit par Pierre

Créateur de la @Team_EAG et possède un meilleur football que Maxime Baca