Rejoins

La menuiserie déterre

Après Marseille et la visite de son Olympe, la Menuiserie s’est munie de son plus beau gouge pour façonner un effectif à son image. Un effectif balafré, hardcoré et aussi un peu goret. On doit vous avouer que la tentative de réparation sur Sankoh de la semaine passée a été infructueuse. Ce dernier n’a pas pu faire partie du groupe le week-end dernier. Alors, c’est un peu abattus que nous nous sommes tournés vers la réparation de choses plus modestes, avec un peu moins de challenge pour regagner en confiance. Comme une machine à coudre, un magnétoscope ou le Vtech Toy Story de Bengous.

C’est le gros bouton rouge derrière Buzz l’éclair, Bengous. N’hésite pas à repasser à la Menuiserie si tu as d’autres questions.

C’est le gros bouton rouge derrière Buzz l’éclair, Bengous. N’hésite pas à repasser à la Menuiserie si tu as d’autres questions.






Des questions sur le sens de la vie par exemple. Pas sur le sens de la tienne, la Menuiserie apprécie les causes désespérée mais elle pense qu’un épandeur d’engrais à plus d’avenir que tes chroniques au mégaphone sur le football.
Après cette petite parenthèse bricolage qui m’a permis de décompresser de la victoire face à l’OM, je me suis mis à la recherche d’un nouveau cobaye à disséquer dans mon atelier.
 Je me suis donc rendu au terrain d’entrainement de l’En Avant avec ma sarbacane pour y dénicher une trouvaille. Un joueur ni trop blessé, ni en pleine forme. Plutôt un joueur en phase de reprise, qui offre de bonnes garanties de guérison malgré les coups de ceinture qu’il pourra recevoir dans l’enceinte de notre établissement
.

C’est alors que j’aperçus un nouveau joueur. Probablement une recrue parce que je ne l’avais jamais remarqué auparavant. Aucune trace de lui dans les registres de la saison passée non plus. Et pourtant il trottinait comme une vedette. Ni une ni deux, ni même trois, je lui soufflai une fléchette dans le cou et m’en emparai dans un sac à patates avant de disparaître dans le brouillard d’une boule de fumée ninja.
 Et bien figurez-vous qu’il s’appelait Nicolas Benezet, m’a-t-il dit, et qu’il était très réputé sur Twitter, qu’il avait le plus grand nombre de followers du club, suivis par des influents… Avant qu’il puisse ajouter d’autres âneries je lui ai collé une seconde fléchette hypodermique. Moi je suis plus suivi que Lionel Jospin sur Twitter et j’en en fait pas une tourte. 

À son réveil, nous avons entrepris un atelier lecture pour évaluer ses premières fonctions cognitives.

Oui tout à fait Bengous, le bouton, il faut appuyer dessus. Laisse-nous maintenant.

Oui, tout à fait Bengous, le bouton, il faut appuyer dessus. Laisse-nous maintenant.

Un peu en difficulté devant le tome 1 d’Harry Potter, (Nico est peu habitué à lire plus de 140 caractères) nous l’avons rassuré avec un Picsou Magazine qui lui a redonné immédiatement le sourire. C’est d’ailleurs dans ce magazine qu’il trouve ses meilleures blagues nous a-t-il confié. Nico était sur la voie de la guérison.

Son genou ? Ah c’était à cet endroit qu’il était blessé ? Ah nous si on ne nous précise rien de particulier et qu’on amène pas son livret de santé on improvise. 
Tourmentés par le nombre important de blessures contractées par Nico depuis le début de sa carrière et pour son goût prononcé pour les danses remuantes, (il n’est pas rare de voir Nicolas se trémousser dans les discothèques les plus sombres de la région sur de la Zumba ou de pratiquer d’autres rites sataniques comme le twerk) nous avons pris l’initiative de remédier à cette fâcheuse habitude. Nous avons martelé son corps à grands coups de burin afin de lui ôter la hanche et la remplacer par celle d’une personne âgée décédée. C’est pour cela que nous nous sommes procuré le corps d’Arielle Dombasle. 
Ah oups elle n’était pas morte m’apprend-on à l’instant, ce devait être ça les petits râles aiguës que j’ai cru entendre pendant la découpe. Avec une hanche d’un autre temps, il y a de grandes chances que Nico soit moins tenté pour les virées nocturnes

 et davantage tourné vers des activités de vieux. Comme regarder Rex ou Alerte Cobra sagement chez soi.

Nicolas Benezet va-t-il rejouer un jour au football ou se diriger vers une carrière de chroniqueur sur NRJ12 ? Réponse dans les semaines à venir.

Nicolas Benezet va-t-il rejouer un jour au football ou se diriger vers une carrière de chroniqueur sur NRJ12 ? Réponse dans les semaines à venir.

 

Article ecrit par Gwen Tagrenmer

"On ne sait toujours pas qui tu es Tagrenmer la prostituée." Kaaris.