Rejoins

La Menuiserie fait du gloubi boulga

Partager

QUOIIIIIIIIII !? Un monsieur qui rentre dans Casimir ? Mais qu’est-ce que c’est que ces conneries, papa?

La menuiserie, mec.

J’ai pas eu le temps de vous manquer. Vous me pardonnerez, je suis involontairement sobre. J’ai probablement dû glisser sur une bouteille d’eau ou une mise en demeure de mon propriétaire.

Ouiiiiiiiii je suis Belezebuth,
Je suis un bouc, je suis en rut.
Oui, oui, oui je vis dans l’ordure,
Je pue la sueur et la luxure.

Mais aussi, je torture impunément dans ma Menuiserie, au fin fond du fond du fond du fondement de la grosse Alice du Pays des Merveilles. La fille de la boulangère, celle qui me procure mes pilules. Celles qui font que je vais mieux.

Vous aurez aisément remarqué qu’entre deux bains sanglants de pucelles, le week-end dernier, j’ai marabouté Marcelo Bielsa afin qu’il se prenne un but d’Etienne Didot et qu’il ait l’honneur de se prendre une leçon de coaching de la part du grand Pierre Ménès. Pire que de passer sur l’établi de la Menuiserie, ça.

 

Et paf ! BIM ! GLOUBI BOULGA CONTENDERS ! « Vraiment n’importe quoi, » qu’il vous dit, bah ouais. Il sait de quoi il parle. Lui, qui a au moins remporté la consolante handisport 2005 du camping paradis de Martigues. C’est autre chose que de coacher l’Argentine, le Chili, Bilbao. Ou le Mexique. Lol.

Vraiment je ne crois ne pas connaître pire humiliation que de se prendre une leçon de vie de la part de ce preneur d’organe.

Contre tout chacal.

Vraiment je suis… je ne suis pas peu fier de cette vanne. J’espère qu’on la gravera sur ma tombe.

N’oubliez pas de faire un barbecue avec les restes de mes restes lors de mon décès. SVP. Je peux même déjà vous concocter une playlist pour la soirée.

Mais aujourd’hui, outre ma cruauté mal placée, si j’ai pris la peine de dessoûler pendant deux heures, c’était pour toucher deux mots sur que’que chose qui n’aurait pas dû rester impuni aussi longtemps. Je veux parler bien évidemment d’Alexandre Mendy et de son derche apocalyptique. Le seul joueur de première division qui a des problèmes d’équilibre liés à l’oreille interne de son fessier géant. Il a probablement cru qu’il allait passer au travers des gouttes, après avoir uriné allègrement sur le club en se barrant.

Ce que j’ai pu démontrer cette saison, je l’ai arraché seul […]

Ouin ouin. Hèmdéhère, ma couille. T’as démontré quoi, au club, à part que t’as une caravane à la place du cul et un petit singe saltimbanque à la place du cerveau ? Tu étais infoutu de contrôler un ballon ou même de t’attraper les deux bras.
Deuxièmement, (oui y’a pas eu de premièrement, mais je fais ce que je veux et je vous emmerde) t’as arraché quoi ? La pelouse? Des buts contre contre Bastia, Dijon, Toulouse, Fréjus, Quevilly et Vendée les Herbiers ? Poussin Meslin a davantage marqué le club et j’ai mis des buts plus compliqués au five du frère de Jean-Alain Boumsong à Nanterre Prefecture. Une fois, Kombouaré m’a envoyé un SMS en fin de match : « Salut Gwen, j’ai pas d’autre choix que de faire rentrer l’autre moins que rien de Mendy pour chercher l’égalisation, je sais bien que t’es plus alcoolique que Paul Gascoigne et George Best réunis mais t’es beaucoup plus utile et réaliste que cet étron, si t’es dans le coin tu ne veux pas rentrer à sa place ? »

Verydick.

Alors oui, t’es content Gaëtan avec ta grosse tête de vainqueur à cloches de pif, en prime t’as marqué contre nous, tu vas fanfaronner, nous envoyer un DM de mongolito pour satisfaire ta misérable existence de suppôt d’Eddy Murphy, mais d’avance j’aimerais te dire que je m’en bats les valseuses de ton but de merde, de ta future carrière de gros raté et de ta gueule de joueur de CFA6.

La Menuiserie n’a même pas envie de te faire passer sur l’établi. T’es déjà trop ravagé qu’il se pourrait que ça te soit bénéfique.

Et puis comme on disait en CE1, ça éclabousse, alors on touche pas.
Et pourtant, Dieu sait que j’aime bien le caca.

La Menuiserie n’est qu’amour. Mais n’oubliez pas :

Article ecrit par Gwen Tagrenmer

« On ne sait toujours pas qui tu es Tagrenmer la prostituée. »

Kaaris.