Rejoins

Le bilan à la trêve.

Partager

Vous pensiez pas qu’on allait vous abandonner pendant la trêve quand même ? Nous sommes le 29 décembre 2016 et il y a 8 jours se jouait la 19ème journée de la saison 2016-2017 de Ligue 1, qui en compte au total 38. Ainsi, en grande mathématicienne que je suis, je me suis donc rendue compte que nous en étions à la mi-saison. 38 / 2 = 19. Le compte est bon.

La foule m’applaudit.

Du coup, je me suis dit que l’heure de faire le bilan, calmement, en s’remémorant chaque instant de ces 5 mois de bonheur était arrivée : du but de Moustapha Diallo à Louis II contre Monaco au match nul contre Metz à Saint-Symphorien, les Roud Boys reviennent sur les faits marquants de cette première moitié de saison.

Bastien

Le plus beau but : Moustapha Diallo, l’Homme, contre Monaco. Évidemment.
Le match le plus frustrant : l’égalisation messine dans les dernières minutes du dernier match avant la trêve est une belle définition du mot « frustration ».
Le plus beau match : Paris, Lyon, Marseille. Globalement, tous les matchs où on tape des gros.
La bonne surprise : De Pauw qui s’épanouie enfin. Et Coco qui montre qu’il est bien plus qu’un vulgaire tout droit.
La meilleure recrue : Marçal, énorme (malgré l’absence d’option d’achat). Deaux, le leader qu’il nous fallait après le départ de Mathis. Johnsson, qui n’a rien à envier à Lössl. Et Kombouaré, of course.
La confirmation : Jimmy Briand qui s’affirme en patron avec le brassard de capitaine. Et Salibur qui devient régulier à un très bon niveau.
Le fait le plus marquant : Roudourou phase 4 et l’actionnariat populaire. Le club continue de grandir intelligemment.
Le joueur que je veux plus souvent voir : Ludovic Blas. Il a fait le choix de rester à Guingamp pour avoir du temps de jeu, profitons-en.
Le ballon d’or : Moustapha Diallo.

Après NDLR (note de la rédaction), NDM (note de Marie) : Bastien est un homme qui sait se décider.

Pour faire plaisir à Bastien (et à nous tous), le fabuleux but de Diallo à Monaco.

 

Gwen

Le plus beau but : mon cœur balance. Lorsqu’il s’agit de faire la nique à la bourgeoisie méchants-hommes, je dois vous avouer que je frétille du caleçon. Je ne sais pas si c’est la longue relance de Kalle suivie de la percée de Coco qui transperça et Rafael et les filets de Lopes contre Lyon ou si c’est le modèle de contre sur le corner parisien qui m’a fait le plus d’effets. Allez je vais dire le second but contre Paris signé Nul de Pauw. (NDM : je suis jalouse et déçue : d’après Gwen, c’était moi qui lui faisait le plus d’effets. Tant pis.)
Le match le plus frustrant : cette défaite face à Rennes dans les arrêts de jeu. C’est malheureux. C’est malheureux. On est trop tristes pour la Bretagne. C’est malheureux. C’est nous qu’on devait la gagner celle-là.
Le plus beau match : le match face à Paris sans hésiter. On les a piétinés. J’ai déjà vu des victimes de la Shoah qui avait plus fière allure.
La bonne surprise : le projet de fermeture totale du Roudourou ainsi que le projet Mohamed Kallon. Projet qui consiste à entrer dans l’actionnariat pour financer des recherches pour retrouver l’attaquant Sierra-Léonais ou quelque chose comme ça.
La meilleure recrue : c’est depuis que j’ai vu ses déboulées dans son couloir, ses sombreros et son sourire de jardinier coquin de sitcom que je ne me définis plus comme totalement hétéro. Grosse moitié de saison de Marçal.
La confirmation : Jimmy Briand. Il confirme son statut de leader de la ligne d’attaque mais également de leader d’équipe avec ce rôle de capitaine qui lui va bien.
Le fait le plus marquant : et regardez cette vague, cette vague rouuuuuuge qui va aller défier Aréola. Marcus Coco, il a plusieurs solutions Marcus Coco. Jimmy Briand… La frappe .. De Pauw… OHLALALALA … (NDM : Gwen Sauzée, il est vraiment pas usant.)
Le joueur que je veux plus souvent voir : Alexandre Mendy. Il a un fessier de déménageur de défense et une frappe d’enculeur d’arbre. On dirait Benjamin Angoua mais en version attaquant.
Le ballon d’or : Thibault Giresse.

Le magnifique contre guingampais contre Paris conclu par Nill De Pauw. Sans les commentaires de Franck Sauzée, c’est bien aussi.

Franck

Le plus beau but : Diallo, c’est le premier de la saison et il donne le ton.
Le match le plus frustrant : Nice ou Saint-Étienne. On doit prendre trois points sans un bon goal en face.
Le plus beau match : OL 1 – 3 EAG, toujours un plaisir de voir Aulas tirer une tronche de dix pieds de long.
La bonne surprise : Coco. La saison dernière il était bien parti mais s’était vite perdu. Là, il semble tenir la longueur.
La meilleure recrue : les Roud Boys. (NDM : JE DIS OUIIIIIII !)
La confirmation : je confirme.
Le fait le plus marquant : le premier but de De Pauw. Vrai tournant pour lui et le club.
Le joueur que je veux plus souvent voir : Y’en a plusieurs. Nico Benezet pour voir s’il sait toujours jouer au foot, Gigi pour sa patte gauche… Je serais pas contre une apparition ou deux du Lévêque à son top niveau.
Le ballon dort : Reynald Lemaître, sur le banc, il doit s’emmerder. (NDM : JE RIIIIIIS !)

Encore du Nill De Pauw. Et c’est beau cette joie bordel.

 

Marie

Le plus beau but : celui du 1-2 de Marcus Coco contre Lyon. L’aile de pigeon de Didot, le centre de Briand, le but de Coco : quel pied ! (Bisous Jérémy !). Et ENFIN, on bat Lyon.
Le match le plus frustrant : Saint-Étienne 1 – 0 Guingamp. Quand je vois les stats du match, j’ai envie de pleurer.
Le plus beau match : Lyon 1 – 3 Guingamp. Mais quel bonheur mes aïeux ! ♥
La bonne surprise : Nill De Pauw. Malgré sa bonne rentrée face à Rennes l’an dernier, on ne l’a pas beaucoup vu lors de la fin de saison dernière et c’est dommage. Heureuse pour lui et d’après ses moments de joie sur ses buts, je pense qu’il est heureux aussi.
La meilleure recrue : Antoine Kombouaré. J’avais des doutes. Mon père, non. Bien vu papa.
La confirmation : Marcus Coco. Oui je l’aime beaucoup. Et alors ?
Le fait le plus marquant : beaucoup d’hésitations, mais je vais dire la 1ère place.
Le joueur que je veux plus souvent voir : Sankoh pour la raison, Benezet pour le cœur.
Le ballon d’or : Fernando Marçal.

I’m in love with the Coco ♫♪

 

Pierre

Le plus beau but : Mus’ Diallo à Monaco ou comment bien commencer la saison ! Je l’ai vécu en live, je faisais l’hélicobite dans la tribune de presse de Louis II. (NDM : d’ailleurs Pierre n’est pas rentrer en avion en Bretagne.)
Le match le plus frustrant : la défaite dans le derby à la dernière minute face à Rennes, j’ai eu beaucoup de mal à m’en remettre.
Le plus beau match : Lyon 1-3 Guingamp.
La bonne surprise : Marcus Coco.
La meilleure recrue : Antoine Kombouaré.
La confirmation : Jimmy Briand.
Le fait le plus marquant : la joie de Nill de Pauw et de ses coéquipiers après son premier but face à Angers.
Le joueur que je veux plus souvent voir : Ludovic Blas.
Le ballon d’or : Marçal

Pierre faisant le trajet entre Monaco et Guingamp. J’aime quand ça se termine sur une note glamour et classe.

 

Et vous alors ? N’hésitez pas à nous faire partager vos moments les plus forts de ce début de saison.

Le plus beau but :
Le match le plus frustrant :
Le plus beau match :
La bonne surprise :
La meilleure recrue :
La confirmation :
Le fait le plus marquant :
Le joueur que je veux plus souvent voir :
Le ballon d’or :

Article ecrit par Marie

No Schwartz, no party.

  • Nominoë29

    Le plus beau but : Diallo non mais quel but!

    Le match le plus frustrant : Dijon, Metz, Sainté, Rennes… Que de points perdus c’est ballot!

    Le plus beau match : OL-EAG. Pour le symbole coucou JMA t’as le bonjour des pauvres!!!

    La bonne surprise : DIallo

    La meilleure recrue : Marçal

    La confirmation : Kerbrat un joueur plus que sous côté. Et peut-être tant mieux pour nous!!!

    Le fait le plus marquant : L’OL ne jouera pas la finale dans son stade !

    Le joueur que je veux plus souvent voir : Martins-pereira

    Le ballon d’or : Jimmy Brillant!!! Depuis Klinsman je n’ai pas vu un attaquant travailler autant les défenses et avoir des stats individuelles remarquables (buts + Passes décisives)