Rejoins

Le match vu de Twitter – J12 – #DFCOEAG

Après avoir tapé consécutivement Lille, Lyon, Bastia puis Angers, il est venu le temps de se déplacer à Dijon dans un dernier effort avant un petite trêve amplement méritée pour nos hommes. Monter sur le podium relève de l’impossible alors l’objectif sera d’au moins conserver cette quatrième place.

 

6′ Après une entame de match très clairement à l’avantage des locaux, Diony présent au second poteau arrive à remettre la balle sur Varrault après un corner à la fois long et mal négocié par Kalle et sa défense. Varrault, à bout portant, n’a plus qu’à fusiller le but quasi vide. Après six minutes de jeu : Dijon 1, Guingamp 0.

Alors oui… mais en fait non.

 

15′ Après un quart d’heure de jeu, le bilan est là et il n’est pas difficile à constater.

 

23′ Après un gros contact avec un dijonnais, Salibur est contraint de sortir en se tenant l’épaule. Il est remplacé par Nill De Pauw.

 

26′ Après un premier gros sauvetage de Kerbrat, le ballon revient dans la surface bretonne, sur Diony plus précisément qui trompe encore une fois Kalle d’une tête lobée (volontaire ?) au poteau opposé. Dijon 2, Guingamp 0.

Pas mieux.

 

30′ Quinze minutes plus tard, le bilan ne s’améliore pas.

La comparaison est dure mais juste (CMB.)

 

33′ Il suffisait de comparer les joueurs à des Rennais pour que, sur une réaction d’orgueil, Ikoko dépose un ballon sur le plat du pied de Coco en pleine surface pour un but aussi célébré qu’une opération d’un ongle incarné. Toujours est-il que ça fait : Dijon 2, Guingamp 1.

 

44′ La réduction du score ne semble rien changer à la physionomie du match. Juste avant la pause, Dijon ajoute un troisième pion via Tavares qui devance un Kalle complètement dépassé. Le score est lourd mais pas illogique. Dijon 3, Guingamp 1.

 

45′ Mi-temps donc. Grosse claque. Les choix sont difficiles mais sont nécessaires. Changement de CM du côté des Roud Boys, chose inédite dans le monde des live-tweets. Une honte pour votre serviteur.

 

59′ Les joueurs sont revenus des vestiaires avec un seul but : revenir au score. Et ça se sent dans le jeu. Le ballon circule bien et les garçons d’Antoine Kombouaré sont à plusieurs reprises très proches de marquer mais tombent souvent sur des défenseurs ou sur un bon Baptiste… Baptiste comment déjà ?

 

65′ Ludovic Blas prend le jeu à son compte et tente une frappe aussi lourde que lointaine qui vient heurter le haut de la barre du DFCO. C’est chaud !

 

77′ Dernier changement guingampais, Briand cède sa place à Alexandre Mendy.

Le suite va vous étonner.

 

79′ Marçal, en possession du ballon sur le côté gauche a tout son temps pour centrer et dépose un ballon parfait, mi-hauteur au premier poteau repris par un Guingampais pour le but ! Son nom ? Alexandre Mendy, bien sûr ! Dijon 3, Guingamp 2.

Mendy devenant, à cette occasion, la première recrue de cette année à marquer !

 

93′ Derrière, c’est dix minutes de folie, dix minutes où Guingamp a la balle et tente de trouver la faille pour aller chercher ce point que tant voyaient inaccessible à la mi-temps. Ce point du bonheur. Ce point d’exclamation. Et ce point il va venir de loin, de très loin. De Kalle et de son dégagement au ras des pâquerettes qui finit par arriver sur De Pauw, qui fixe son défenseur et crucifie Reynet d’une frappe au premier poteau. B-B-B-B-BUUUUUUTTTTTT. Dijon 3, Guingamp 3.

 

L’En Avant arrache donc un match nul à la toute dernière seconde et s’en sort avec un point tout à fait inespéré tant la première mi-temps était affreuse et complètement dénuée de jeu de notre côté. On s’en sort très très très bien et même si l’histoire se termine bien, c’est pas pour autant qu’il faudra reproduire ce genre de performances après la trêve.
Rendez-vous à la fin du mois pour un nouveau Match vu de Twitter !

Article ecrit par Franck

Adorateur de Moustapha Diallo.