Le match vu de Twitter – J3 – #ASNLEAG

Déjà la troisième journée du championnat et après avoir pris quatre points sur six possibles face aux petits Monaco et Marseille, l’En Avant s’apprête à se déplacer chez l’ogre Nancy qui plafonne jusque là à zéro point. Alors on y va avec un peu la crainte, non pas d’une défaite face à l’équipe dont le slogan est la phrase préférée de ma grand-mère (« Qui s’y frotte, s’y pique » ndlr.), mais avec celle de remplir un peu plus une infirmerie déjà ras-la-gueule alors qu’on s’apprête à jouer sur un foutu terrain synthétique. Mais pas plus de bavardages, le coup d’envoi va être donné sous peu.

5′ On découvre rapidement qu’en plus de défendre, déborder et faire l’amour aux défenses et attaques adverses, Marçal sait aussi faire des longues touches offensives.

22′ Oui 22′, parce que globalement la première mi-temps est pas glorieuse, spoiler alert. Marçal, encore lui entre dans la surface de Nancy et s’écroule. Si on est honnêtes, à vitesse réelle ça ressemble à une vieille simulation que même dans les pornos elles sont pas comme ça mais en fait non, y’a bien un contact qui l’empêche de continuer l’action.

24′ Pause fraîcheur. Sauf pour nous, on est déjà trop frais. Non, non, y’a pas de tweet mais on voulait le dire.

45’+1 On vous a prévenus, la première mi-temps est vraiment sans événement. Coup-franc dangereux pour les rouges et blancs. C’est tiré et… sur la barre. Pas loin de l’équerre, même. Pas Johnny, hein, l’angle du but.


(Oh, on reste polis, on est pas chez mémé !)

MT – La stat intéressante du match. #Kerbrat2018

49′ Benoit Pedretti au coup-franc. LA BARRE, ENCORE ! Non, monsieur Nicollin, ce n’était pas « tiré comme une petite tarlouze. » Il suffit !

49′ toujours. Du coup, ça fait deux barres à une.


(Oui, c’est un tweet de moi-même, tu veux quoi, toi ?!)

59′ Superbe centre de Marçal qui dépose sa balle sur le front de Diallo qui, il faut le dire, subit plus le ballon qu’autre chose. Mais ça fait but ! AS Nancy Lorraine 0, Guingamp 1. Et on irait jusqu’à dire que c’est mérité vu qu’on en a rien à foutre. C’est la seconde réalisation de « Sweet Fanta Diallo » cette saison, ce qui lui permet de prendre la tête du classement des buteurs guingampais.

63′ Entrée sur la pelouse d’un des chouchous du public guingampais, Christophe « Toto » Mandanne après un an d’exil loin de nos pelouses françaises du côté du Thunistan.

68′ Seconde pause. Toujours rien pour nous, on est au-dessus de vous en terme de fraîcheur.

79′ Très bel échange guingampais sur le côté gauche où le ballon finit dans les pieds de Marçal qui déborde, centre fort au premier poteau pour Giresse qui coupe parfaitement devant N’Dy Assembe. En plus de doubler la défense adverse, il dépasse aussi Carnot au classement des buteurs guingampais de l’histoire et monte sur le podium. C’est tout joli, tout beau. AS Nancy Lorraine 0, Guingamp 2. Le match est désormais plié, les trois points sont clairement pour nous.


Vous. Avez. Pris. Un. But. De. Giresse.

89′ BIM ! Troisième barre pour Nancy, énorme frappe de Toto Mandanne qui fait trembler la barre. Mais ça va, à Nancy ils prennent ça avec humour.

92′ On vous le disait déjà la semaine dernière, Guingamp ne sait pas gagner sans se faire peur alors c’est logiquement que De Pauw fait faute dans la surface et offre un pénalty afin que Nancy puisse inscrire son premier but de la saison. À moins que… Non ? Me dites pas que… ? Si ?

FDM – Terminé ! Guingamp l’emporte, à l’extérieur qui plus est et oui, vous ne rêvez pas, s’empare donc de la tête de la Ligue 1, pour quelques heures au moins.

C’est tout pour ce match, on est très heureux mais on est aussi un peu tristes de voir Toto Mandanne en bas de classement, même si étrangement un peu moins pour N’Dy Assembe.