Rejoins

Twinterview #ASMEAG – @Yannick_Nva

Partager

               Onze… C’est le nombre de buts inscrits lors des deux rencontres entre Guingamp et Monaco la saison dernière (3-3 à Roudourou avec deux buts inscrits par ce fabuleux joueur qu’est Nicolas Benezet puis 3-2 avec des buts de deux défenseurs : Benjamin Angoua et Mevlüt Erding). Du coup, quoi de mieux pour commencer cette saison 2016-2017 que cette équipe qui a vu évoluer le joueur le plus détesté de Roudourou, Ricardo Carvalho. Pour compenser, on part à la rencontre d’un monégasque sympa, suivi par 2 691 twittos, soit deux fois plus que l’affluence moyenne de Louis II, @Yannick_Nva.

1. Alors @Yannick_Nva, prêt pour cette saison 2016-2017 ?
Déjà en plein dedans ! Le TP3 de Champions League permet au moins de revoir son équipe plus tôt dans la saison. Le Louis II est donc chaud bouillant pour vous accueillir dans une ambiance folle.*

*60% de supporters, 40% de touristes qui n’avaient rien prévu samedi.

2. Quels sont les objectifs de l’ASM pour cette nouvelle saison malgré le départ de ton joueur préféré, Mario Pašalić ?
Clairement la 2ème place. C’est le seul objectif du club avec une coupe nationale. La bataille avec Lyon s’annonce encore belle. La perte de Mario m’a fendu le cœur. Mais je vais continuer à suivre son parcours de très près.

3. Content de retrouver cette grande équipe qu’est l’En Avant pour commencer cette saison ?
Toujours bien de commencer tranquillement le championnat contre une équipe plus faible sur le papier. Espérons que le barrage de Champions League ne nous trotte pas trop dans la tête néanmoins.

4. D’ailleurs, quelle image du club as-tu ?
Pour ne rien vous cacher : mauvaise. J’aime votre côté petit club, qui rassemble beaucoup autour de lui dans sa région et qui combat avec ses moyens en Ligue 1.  Par contre, depuis la Ligue 2, vous êtes notre bête noire. Je n’oublierai jamais cette demi-finale de coupe de France en 2014. Vous nous privez d’une finale au Stade de France et ça, ça ne s’oublie pas.

Atik, Atik, Atik? Aïe, aïe, aïe!

Atik, Atik, Atik? Aïe, aïe, aïe!

5. Pour en revenir à ton club, quel est pour toi le joueur le plus emblématique de l’ASM, celui qui t’a fait le plus kiffer ?
J’ai 25 ans et je supporte le club depuis 1997. Je ne parlerai donc que des joueurs que j’ai connus et vus sur le pré. Un seul nom me vient en tête et c’est Giuly. L’amour du maillot, du club et il a marqué notre histoire. Puis son retour en Ligue 2 c’était magique.

Ludovic "1m64" Giuly

Ludovic « 1m64 » Giuly

6. Quel est ton meilleur souvenir de supporter de l’ASM ?
La campagne de Ligue des champions en 2004 qui fut magique en tous points. Toute la France derrière 11 potes qui ont déjoué tous les pronostics jusqu’à cette finale perdue. Plus récemment la campagne de LDC à notre retour en L1 était très riche en émotion.

7. Comparé à Louis II, notre stade est plutôt bruyant. Un mot à dire pour défendre ton stade?
Je peux allonger mes pieds devant moi et poser mes bras sur les sièges d’à côté. Vous pouvez en faire autant ? Plus sérieusement le Louis II est un stade très spécial, peu garni et avec une piste d’athlétisme au milieu. Ce ne sera jamais une arène imprenable avec une ambiance de folie. Mais c’est assez déconcertant pour les adversaires de jouer dans cette ambiance. Le public est très difficile et c’est assez unique en Europe.

8. Quel est le joueur guingampais dont Monaco doit se méfier pour ce match d’après toi?
J’ai beaucoup aimé le petit Blas pendant l’Euro U19. Je ne sais pas si Kombouaré compte sur lui en Ligue 1. Sinon l’éternel Nicolas Benezet qui peut à tout moment dévisser sa frappe pour nous mettre une lucarne sans faire exprès…

Vendredi soir, ça sera sans Nico à ma grande tristesse. Mais revoyons ce bijou de lucarne volontaire ♥

Vendredi soir, ça sera sans Nico à ma grande tristesse. Mais revoyons ce bijou de lucarne volontaire ♥

9.Dans ta bio Twitter, tu évoques la page @JardiniersFC. Peux-tu nous en en parler ?
Le Jardiniers Fan Club c’est le seul fan club au MONDE des jardiniers du football et de ceux de l’ASM plus particulièrement. On a créé ça en 2013 avec mon meilleur ami et depuis c’est une histoire formidable : une bâche, des tifos, des chants, un reportage sur J+1, dans la presse, etc. C’est surtout une manière de supporter et de vivre le football d’une manière décalée et surtout teintée d’humour et de second degré autour du gazon vert.

10. Un dernier mot pour conclure?
Pašalić.

Un énorme merci à @Yannick_Nva qui a accepté avec le plus grand plaisir cette ouverture de bal. N’hésitez pas à le suivre sur Twitter ainsi que @JardiniersFC et @Totosport_fr. Sauf si on perd 4-0 vendredi, bien entendu.

Article ecrit par Marie

No Schwartz, no party.